Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up
Webmarketing en Chine & Communiquer en chinois

Webmarketing en Chine & Communiquer en chinois

Toute  l’économie mondiale est impactée par la pandémie de Covid-19. Ce sont surtout les secteurs de la consommation, des transports et du tourisme qui sont le plus touchés. Une comparaison avec l’épidémie précédente, du SRAS en 2003, nous donne un aperçu de la situation à venir. La pandémie avait nécessité plus de 10 mois pour être maîtrisée dans le monde. Même si les conséquences de l’épidémie de coronavirus devraient être plus importantes sur l’économie mondiale que celles du SRAS, les échanges mondiaux ne vont pas s’arrêter pour autant et les pays auront à cœur de relancer au plus vite la machine.

Même si la croissance chinoise va être impactée de quelques points pour atteindre son niveau le plus bas depuis 30 ans, son niveau reste très supérieur et sans commune mesure avec nos taux de croissance (2019 : France : 1,2%, Allemagne : 0,6%).
Avec 1,35 milliard d’habitants et l’un des taux de croissance les plus élevés au monde (+ 6 %), le marché chinois reste le marché mondial phare à conquérir.

Les réseaux sociaux occidentaux et beaucoup de sites web étant bloqués depuis la Chine, les chinois utilisent leurs propres moteurs de recherche (Baidu…), réseaux sociaux et applications de partage d’informations (Wechat, Weibo…). Il est important de développer des actions de promotion fortes pour créer de l’envie de voyager en France ou d’acheter des produits français, grâce aux réseaux sociaux et aux influenceurs et oublier tous les outils numériques occidentaux traditionnels (site internet en France, tous les services Google, Facebook, Twitter, Instagram…).

Le tourisme

Dans un secteur en crise à cause de la pandémie de Covid-19, l’année 2020 va être fortement impactée pour les professionnels de ce secteur. Mais ce n’est pas spécifique à la France, tous les pays sont touchés, donc on peut supposer que lors de la reprise de l’activité, les données habituelles ne seront pas fondamentalement bouleversées, à savoir que la France gardera toujours une image très positive dans le cœur des touristes du monde entier et plus particulièrement pour les chinois qui adorent la France. Nos offres touristiques de qualité contribuent à renforcer notre attractivité sur ce marché.

Le secteur du vin

2ème importateur mondial de vin français après les États-Unis, la Chine représente plus de la moitié des ventes de vins français avec un chiffre d’affaires exponentiel. Le marché intérieur chinois représente clairement toujours une opportunité pour les vins français et plus particulièrement le vin rouge dont la Chine est le premier pays consommateur au monde.

Les antiquités

En raison de l’effondrement du marché américain, les antiquaires ont dû trouver de nouveaux points d’ancrages ; le marché chinois est devenu leur premier choix en raison du fort pouvoir d’achat de ses consommateurs.
Ces nouveaux clients sont des chinois fortunés, principalement des investisseurs et des collectionneurs. Les chinois aisés délaissent les meubles modernes au profit des meubles anciens et des antiquités, et plus particulièrement français, qu’ils ont commencé à connaître et à apprécier en s’ouvrant à la culture européenne.

Et bien d’autres secteurs

L’une des ambitions de la Chine est d’être un leader mondial de l’innovation et des nouvelles technologies dans sept  » secteurs stratégiques » :

  • les véhicules « propres »,
  • les nouveaux matériaux,
  • les énergies alternatives,
  • les technologies de l’information,
  • les biotechnologies,
  • l’environnement,
  • les équipements industriels avancés.

On estime que la contribution au PIB de ces 7 secteurs clés du marché chinois devrait passer de 1 à 8 %, ce qui signifie environ 345 milliards d’euros à absolument saisir pour les entreprises européennes. Si vous êtes dans l’un de ces secteurs, vous devriez envisager d’établir des connexions avec l’empire du milieu.

Parole d’expert

« Le temps de latence entre la réflexion puis la mise en place d’une stratégie webmarketing internationale (particulièrement avec la Chine) et sa réalisation opérationnelle et technique (SEO) étant de plusieurs semaines, il est important d’anticiper la sortie de crise (décalée suivant les pays), pour qu’au moment où les consommateurs reprendront leurs habitudes, cela soit à votre avantage.

Que ce soit pour attirer des investisseurs, des touristes chinois ou nouer des partenariats commerciaux en Chine, présenter vos produits et services en ligne est la première étape pour vous faire connaitre.

Travailler le marché chinois nécessite de développer des relations fortes avec les médias et réseaux sociaux et les leaders d’opinion (Key Opinion Leader), qui influencent fortement la clientèle individuelle chinoise ultra-connectée.

Pour être visible en Chine, il est essentiel de construire une stratégie numérique spécifique, localement. Ceux qui auront fait l’effort de mettre en place des solutions adaptées pour la conquête de ce marché complexe, auront une longueur d’avance par rapport à ceux qui n’ayant rien fait ou mal appréhendé les spécificités du marché chinois. »

Mario Wang

https://www.joining-parallels.com
Consultant indépendant en webmarketing, Responsable de projet chez Adagio Conseil, Fondateur de Oh là là, Bravo !, promotion du Made in France responsable et de Joining Parallels, groupement d'entrepreneurs du numérique.