Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up
reprise tourisme en France

Le Tourisme après le COVID-19

La nature humaine étant ce qu’elle est, l’épisode pandémique ne devrait pas révolutionner fondamentalement la marche en avant de la mondialisation et des échanges entre les nations qui se sont orchestrés depuis la nuit des temps et continuerons à s’opérer. Les nationalismes économiques devraient s’exacerber mais il est un secteur comme le tourisme (et d’autres comme le luxe) qui ne pourra se contenter de sa seule clientèle nationale pour survivre.

La France devrait donc rester dans le peloton de tête des destinations préférées des touristes du monde entier. En effet, avec près de 90 millions de visiteurs étrangers par an, la France reste le pays le plus visité au monde. Son charme et ses atouts touristiques, patrimoniaux, historiques, gustatifs… (la liste est longue) continuent et continueront de faire rêver les touristes européens, asiatiques et américains. De plus, les grands évènements internationaux comme la prochaine Coupe du monde de Rugby ou les Jeux Olympiques de 2024 devraient conforter cet engouement.

La survie des acteurs de la filière est en jeu et tout un pan de l’économie française en dépend, et même si l’offre devra peut-être s’adapter à de nouvelles demandes plus éco-responsables, il faut relancer une dynamique au plus vite pendant et après le déconfinement.

Pourquoi une stratégie de communication spécifique à votre cible ?

Sans entrer dans une démonstration technique SEO, vous allez vite comprendre que communiquer en français ou en anglais est insuffisant.

Dans le cas d’un site internet existant (masociete.fr par exemple), le fait de rajouter une langue (en japonais par exemple) ne vous rendra pas plus visible au Japon. En effet, votre site internet est très marqué par son extension française (.fr) et il est probablement hébergé chez un prestataire français. Vous resterez invisible sur le web japonais.

Et je n’ai même pas pris comme exemple la Chine (le marché aux 1,4 milliards d’habitants dont vous rêvez secrètement)… Vous pensiez devancer vos concurrents en traduisant votre site internet en chinois… hélas, j’ai bien peur que cela ne serve pas à grand-chose. Même si le « Great Firewall of China » dans sa grande bonté, vous aurait laissé passer (exit les services Google, Facebook et les réseaux sociaux occidentaux, de plus la vitesse de consultation de vos pages est pénalisante), on ne vous trouverait pas dans les moteurs de recherche asiatiques et de toute façon les internautes chinois ont leurs propres moteurs de recherche et réseaux sociaux.

Si vous envisagez d’élargir votre cible aux marchés distants (Asie, Moyen-Orient…), il faudra se tourner vers des solutions techniques et marketing spécifiques, en prenant une longueur d’avance sur vos concurrents qui ne font pas cet effort et qui n’ont pas saisi l’importance et les enjeux d’une stratégie de communication internationale.

De par notre composition internationale et notre expérience dans le webmarketing sans frontière, nous sommes à même de vous proposer des solutions de communication pour toucher et influencer votre cible.
Voici quelques marchés sur lesquels nous pouvons vous accompagner: Europe (Allemagne, Espagne…), Amérique Latine, Asie (Chine, Russie…), Moyen-Orient (pays du golfe…) et bien d’autres sur étude.

N’hésitez pas à nous contacter pour étudier votre situation, vos attentes et les réponses à y apporter.

https://www.joining-parallels.com
Consultant indépendant en webmarketing, Responsable de projet chez Adagio Conseil, Fondateur de Oh là là, Bravo !, promotion du Made in France responsable et de Joining Parallels, groupement d'entrepreneurs du numérique.